Destination l’Île-de-Ré

Quelques liens qui nous ont permis de préparer notre séjour du 23 juillet au 6 août 2016.

Hébergement :

Localisation :

  • A 10 mètres d’altitude au large de la côte Atlantique, en Charente-Maritime.
  • A 3 km de la côte par le pont péage de l’île de Ré.
  • A 20 km à l’Ouest de La Rochelle.
  • A 480 km de Paris (dont 420 km sur autoroutes)

Géolocalisation du village vacances :

  • sur Géoportail, de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN)

Coordonnées GPS de la location :

  • En DD (degrés décimaux)*
    Latitude : 46.172196 – Longitude : -1.356635
  • En DMS (degrés, minutes, secondes)*
    Latitude : N 46° 10′ 19.906 » – Longitude : O 1° 21′ 23.885 »
  • Altitude : 10 mètres
  • *Système géodésique WGS 84
  • Source : www.coordonnees-gps.fr, pour convertir une adresse en données GPS et inversement.

Commune :

L’Île de Ré :

Département de la Charente-Maritime :

Région Nouvelle-Aquitaine :

Prestataire de service :

Plans, itinéraires et cartes :

  • plan d’accès (rapide) au Village Océanique depuis le pont de l’île de Ré
  • le trajet sur le site Mappy (moins précis que ViaMichelin)
  • les autres itinéraires possibles sur ViaMichelin (plus précis que Mappy)
  • Infotrafic, les conditions de circulation en temps réel.
  • Guide Le Routard (Poitou-Charentes)
  • Carte routière Michelin local N°324 Charente, Charente-Maritime au 1/150000.
  • Carte IGN série verte N°39 La Rochelle, Royan au 1/100000.

Mémo (via les autoroutes A11 – A87 – A83) :

  • Voiture familiale essence (nouveau véhicule, livré le 6 août 2015)
  • Départ : rue des Eveuses, 78120 Rambouillet
  • Arrivée : Village océanique – Chemin des Peux Blancs 17580 Le Bois-Plage-en-Ré
  • Distance : 454 km (dont 387 km sur autoroute)
  • Durée : 04h57 (dont 03h40 sur autoroute)
  • Carburant SP98 : 43,69 €
  • Péage : 42,60 €
  • Franchissement aller-retour du pont à péage de l’île de Ré : 16 €

Accès depuis Rambouillet (78120) :

  • rejoindre la nationale N10 et l’autoroute A11 direction Le Mans;
  • sortir en direction d’Angers ;
  • rejoindre l’autoroute A87 ;
  • suivre la direction Cholet ;
  • sortir en direction de La Rochelle sur l’autoroute A83 ;
  • via la départementale D137 rejoindre La Rochelle en passant par Saint-Jean-de-Beugné et Luçon ;
  • suivre la nationale N237 en direction de l’île-de-Ré ;
  • en quittant le pont de l’île-de-Ré, prendre la direction Sainte-Marie-de-Ré puis Le Bois-Plage-en-Ré sur la départementale D201.

Prévisions météorologiques :

Horaires des marées :

S’imprégner du quotidien des Rétais :

  • Le Phare de Ré
    Principal organe de communication de l’île-de-Ré
    Journal d’intérêt local, d’annonces et d’avis divers
    Parution hebdomadaire chaque mercredi
    Site internet : www.pharedere.com
    Fan page Facebook officielle @le.phare.de.re
  • Les pistes cyclables
    Se déplacer à bicyclette (la petite reine)
    Plan des cinq itinéraires cyclables (130 km au total)
    en ligne, sur www.cdciledere.fr
    publication à télécharger, document destiné à l’impression au format pdf
    Location de vélos sur l’île de Ré : « Tout à vélo »
  • La pêche à pied
    Ouvrage à consulter : « La pêche à pied avec ses enfants », par Philippe Urvois aux éditions Ouest-France. Prix : 9 €
    Guide à télécharger : « Pécheurs à pied… respectez l’estran » – Document destiné à l’impression au format pdf, publié par le service environnement de la communauté de communes de l’île de Ré.
    Chaque année, à l’île de Ré, 20 000 réglettes sont distribuées aux pêcheurs à pied, afin de leur indiquer les tailles de pêche à respecter. Les prises de coquillages sont limitées à 5 kilos par personne, par jour, et par marée.
    En savoir plus : boîte à outils du pêcheur à pied sur l’île de Ré.
  • Les Mouettes
    Le réseau de transport départemental de la Charente Maritime propose une offre de transport pour les déplacements sur l’île de Ré et vers La Rochelle.
    Pour se déplacer en transport sur l’île de Ré
    Site web : transports « Les Mouettes » dessinent les lignes qui nous rapprochent.
  • La radio locale
    104.1 FM Soleil de Ré
    Ecoutez Soleil de Ré en direct (player)
  • La télévision locale
    Île de Ré Télé (L’île de Ré en vidéo)

Application mobile gratuite : « Île de Ré Tour »

Emblèmes de l’île de Ré

  • Le pont péage, un remarquable ouvrage d’art
    En chiffres
    * Longueur : 2926,5 m
    * Largeur : 15,5 m
    * Point culminant : 42 m au-dessus de la mer
    * 2 voies de circulation – Vitesse limitée à 90 km/h
    * 1 piste cyclable
    * 1 voie pour les piétons
    * 28 piles distantes de 110 m
    * 30 m de tirant d’air
    * 4 passes navigables
    * 796 voussoirs de 80 à 130 tonnes d’acier
    * 50 000 m3 de béton – 6 000 tonnes d’acier
    * 1 100 m linéaires de pieux de fondation
    * Coût total : 91,5 millions d’euros
    * Inauguration : le 19 mai 1988
    Tarifs du péage
    Histoire – Caractéristiques – Construction – Controverses – Sécurité – Consulter Wikipédia
    Rétrospective avant le pont – « Au temps où Ré était une île » – Source : www.bernezac.com
  • Les couleurs des façades, des volets et des portes des maisons rétaises
    Palette des couleurs autorisées sur l’île de Ré – Document destiné à l’impression au format pdf, éditée par le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine (SDAP)
  • La rose trémière
    Mosaïque de roses trémières sur l’île de Ré
    Cette plante qui se présente sous plusieurs variétés (avec des fleurs simples ou des fleurs doubles de différentes couleurs) appartient à la catégorie des vivaces. La rose trémière est devenue l’emblème incontesté de l’île de Ré. On la retrouve dans chaque village. Elle fleurit à la fin du printemps puis durant tout l’été et peut atteindre une taille de 2,5 mètres.
  • Les ânes en culotte
    Sur la route des ânes de l’île de Ré
  • Le savon au lait d’ânesse
    Produit phare de l’île de Ré.
    Le lait d’ânesse est le subtil ingrédient des bains de Cléopâtre et de Marie-Antoinette.
    Loix & Savons est le seul atelier de production de savons de l’île de Ré.
    L’atelier de production se situe dans le village artisanal de Loix (17111) au nord de l’île de Ré.
    La savonnerie Loix & Savons (anciennement Savonnerie de Ré) est la seule à vendre des savons au lait des ânesses de l’île de Ré. Le lait provient de l’élevage de Régis Léau se trouvant sur les remparts de la citadelle de Vauban de Saint-Martin-de-Ré.
    Visite guidée de la savonnerie Lois & Savons (Horaires et modalités de la découverte de la fabrication artisanale)
    – Polémique savonneuse : « La guerre des savons aura bien lieu sur l’île de Ré », article publié par Amélie Mougey, en juillet 2012, sur le site du journal « Sud Ouest ».
  • Le Rosé des Dunes
    Ce vin rosé, vif et aux nombreux parfums, trouvera son accord avec les plateaux de fruits de mer et les poissons grillés ou en sauce. En savoir plus sur www.boutique-iledere.com (Sous le label des vignerons de l’île de Ré)
  • La Blanche de Ré
    Première bière artisanale exclusivement brassée sur l’île de Ré depuis 1996.
    Site internet : www.bieresdere.fr

Curiosités insulaires

  • Le moulin à marées de Loix
    Ce moulin est le dernier représentant des sept moulins à marée que l’île de Ré possédait au XVIIIe siècle. Propriété de l’abbaye de Saint Michel de l’Herm puis du collège Mazarin, il est mis en fermage après la Révolution. Moulin à farine, il faisait (fait toujours) office de « chasse d’eau » pour entretenir la profondeur du chenal menant au port. En 1842, il est transformé en laverie de sel, production alors très importante au XIXe siècle. Actuellement propriété privée, il ne se visite pas. Franchissement à pied où à vélo.
    Voir : photo 1 (image au format jpg, 1600 x 1200 pixels) – photo 2 (image au format jpg – 1024 x 667 pixels)
  • Particularité ostréicole
    « La petite boudeuse » – Vidéo publiée en février 2015 sur YouTube – Durée : 4 minutes 48 secondes
    Une huître dodue produite par Jean-François Beynaud, ostréiculteur de La Couarde-sur-Mer.
    Elle a la taille d’une n° 5, mais le poids d’une n° 3 : 75 à 80 grammes.
    Source : www.notre-ile-de-re.com – « Chroniques ordinaires des petits moments de la vie rétaise » – Le Blog de Maryline Bompard.
  • L’Azuré du serpolet (Phengaris arion)
    Papillon reconnaissable à ses ailes tachetées de noir et bleutées sur le haut
    © photo Pierre Vinet, NCA Environnement – 2015
    A repèrer dans la zone du Défend (à la sortie de Rivedoux, en direction de Sainte-Marie)
    « En danger d’extinction en Poitou-Charentes » ne semble vivre qu’à Rivedoux sur l’île de Ré.
    De là à ce qu’il devienne un symbole rétais, il n’y a qu’un battement d’ailes.

Visites prévues (liste non exhaustive, mise à jour de façon régulière)

A proximité (Sur l’île de Ré)

  • Sainte-Marie-de-Ré
    Un des plus vieux villages rétais, avec ses ruelles étroites
  • Le Bois-Plage-en-Ré (3 km)
    Son marché quotidien en été (Le plus grand de l’île de Ré)
    Confitures de Ré – Le Jardin de Lydie
    Sa plage : le Gros Jonc
  • Loix
    Petite presqu’île – L’un des endroits les plus préservés de l’île de Ré
    Isolé du reste par les marais salants
    A visiter : écomusée du marais salant
    Restaurant : « La route du sel », au pied de l’église du village
  • Saint-Martin-de-Ré (4 km)
    « La capitale » de l’île
    Son port – Les ramparts – La citadelle
    Ses fortifications inscrites, avec 11 autres sites majeurs de Vauban, au patrimoine mondial de l’UNESCO.
    Déguster une glace et des macarons : La Martinière, maître artisan glacier
    Supermarché : magasin IntermarchéDrive ou livraison à domicile. Vos courses sont entre de bonnes mains.
    (autres magasins : Leclerc – Super U)
  • Saint-Clément-des-Baleines
    A la pointe de l’île : le phare des Baleines
    Restaurant : « Café du phare », resto-bistrot dont la salle affiche des photos anciennes qui retracent l’histoire du phare.
    La plage de La Conche (où fut tourné en partie le célèbre film « Le Jour le plus long »)
  • La Flotte
    Ancien village de pêcheurs
    L’un des plus beaux villages de France
    Son port (pêche et plaisance) – Ses rues piétonnes avec leurs commerces
    Le marché médiéval – Le front de mer – Les venelles fleuries
    Musée : la Maison du platin – Flottille en Pertuis
    Restaurant sur le front de mer : « Les Pieds dans l’Eau »

Plus loin (en dehors de l’île de Ré)

Comparaison n’est pas raison :

Guide naturaliste de l’île de Ré

Biodiversité et milieux naturels rétais

  • La Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges
    Site internet de référence : ile-de-re.lpo.fr
    Créée en 1980 et gérée par la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), la Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges se situe au nord de L’île de Ré et se trouve à l’intérieur d’une grande baie presque fermée, le Fier d’Ars.
    Naturellement bien abrité de la houle et des vents du large ainsi que le climat spécifique de l’île de Ré (douceur des températures, pluviosité inférieure au continent et une luminosité proche de la côte d’Azur), permettent à la Réserve d’accueillir chaque année des milliers d’oiseaux migrateurs ou sédentaires.
    Tout au long de l’année, les oiseaux sont omniprésents dans la Réserve où cohabitent deux milieux caractéristiques : les marais salants entourés de « bosses » herbeuses et les près salés et vasières qui sont recouverts à marée haute.
    A deux pas de la Réserve, vous pouvez visiter la Maison du Fier.
  • La Maison du Fier (Route du vieux-port 17880 Les Portes-en-Ré)
    Lauréat Grand Prix Éco-Tourisme Charente-Maritime 2015
    Vidéo publiée sur YouTube en octobre 2015 par la LPO – Durée : 1 minute 27 secondes
    * Calendrier des animations 2016 (format pdf)
    * Description et programme des animations et des grands évènements 2016 (format pdf)
    * Plan des sentiers d’interprétations – Ré, une île nature ! (format pdf)
  • Ré nature et environnement
    Site internet de l’association : www.renatureenvironnement.fr

Géologie rétaise

Protection d’un environnement exceptionnel

 

Envoyer un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*