Le nouveau jouet de Paul

Quel est-il ?

Un Playmobil, un Légo, un Gormiti, un Bakugan, une voiture Cars, un Transformer, un dinosaure, un robot… ? Rien de tout cela, il s’agit d’un anagyre.

Jusqu’à présent nous nous étions mis à jour sur les nouveautés ludiques qui font la joie des gamins dans la cours de récréation. Mais cette fois-ci attention les neurones !

Pour les cruciverbistes ou les plus érudits d’entre nous, le nom évoque peut-être une plante connue sous le nom de « Bois-puant »1.

Dans le cas présent, l’anagyre est un objet paradoxal, à la fois curieux et « magique » lorsqu’on le découvre pour la première fois.

Un ellipsoïde en rotation

C’est un ellipsoïde qui, lancé dans un sens, va tourner très rapidement (telle une toupie). Alors que lancé dans l’autre sens, il s’arrêtera au bout de quelques instants pour repartir dans l’autre sens de rotation.

 

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

Initialement, l’anagyre possède de l’énergie cinétique de rotation. Cette énergie, à cause de la géométrie spécifique de l’objet, est convertie en énergie de mouvement oscillatoire, enfin de nouveau en énergie de rotation.

En savoir plus : la recherche mathématique en mots et en images

  1. En botanique, désigne une plante vénéneuse de la famille des légumineuses dont les feuilles dégagent une odeur fétide. L’Anagyre fétide (Anagyris foetida) est tout simplement un bois puant. []

Envoyer un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*