Droit de réponse

Ah ah, débat d’idées et de points de vue, j’adore!

Alors Steve Jobs, visionnaire ou grand escroc ?

Tout d’abord une petite définition du terme de visionnaire : au plus simple, « qui a des visions »… mouai, je concède que c’est un peu réducteur parce qu’à ce titre je suis aussi visionnaire quand à midi je « vois » que je vais faire à manger; et sinon, « qui croit avoir des visions surnaturelles » dans ce cas là, c’est toi mon chéri qui es visionnaire quand tu « vois » que je vais faire à manger autre chose qu’une boîte… bah oui, c’est surnaturel.

Tu reprends un reportage qui met en lien Barjavel1 et Steve Jobs. Ce qui pour moi est visionnaire dans la démarche de S.J. c’est cette faculté à croire que c’est possible. Il y a 40 ans, le téléphone portable, le web, et même le micro-onde c’était de la science-fiction. Mais il ne faut pas oublier que dans science-fiction il y a le mot science.

C’est là que tout devient possible, un ordinateur (rappelons qu’en 1984 date de mise en vente du premier Macintosh, les ordinateurs pour le grand public et l’usage domestique sont rares et compliquées à manier, sans parler de la place) pour tous et abordable, simple à utiliser (enfin presque !) ce n’est plus de la fiction, on est dans la vraie vie.

Viennent ensuite l’Imac, l’Ipod, le macBook, l’Iphone et enfin l’Ipad. Il est vrai que ce n’est pas S.J. qui les a construit de ses petites mains pour les mettre dans les rayons des magasins spécialisés. Toutefois, il fallait y penser. Léonard de Vinci aussi déléguait une partie de ses toiles à ses élèves (ou disciples). Ces objets ont changé notre vie. On pouvait s’en passer ?

Bien sur, comme on peut se passer de la télévision, du téléphone, de l’électroménager, et même de l’électricité pendant qu’on y est. Pourquoi ne pas revenir à l’âge de pierre, tu pourrais enseigner l’art de tailler les silex, je pourrais cueillir des baies et confectionner des vêtements en peau de bête. On peut aller loin comme ça.

Alors pour en revenir à notre sujet, je concède que S.J. n’est vraisemblablement pas un visionnaire au sens littéral du terme, toutefois, ce qui à mon sens est admirable, c’est qu’il a participé à la modernisation du monde, à son accessibilité au plus grand nombre, à cette « fun attitude » qui nous manque bien souvent. C’est ça qui fait rêver. Et nous avons besoin de rêver l’avenir pour y accéder.

N’oublions pas les campagnes de communication Apple avec le fameux think different, c’est un bon résumé de l’apple way of life.

Pour conclure, je dirais que je suis d’accord avec toi sur le terme de visionnaire, mais que je reste sur l’idée que si le décès de S.J. suscite autant d’émotion de par le monde, c’est sans doute que ses créations ont permis à beaucoup d’avoir accès à la technologie de manière originale et ludique et que dans le monde si sérieux et si grave dans lequel nous vivons c’est de la fraîcheur et surtout un avenir dans une pomme arc-en-ciel.

Les « bisounours » ont peut être de l’avenir…

  1. Je recommande a tous de lire Le grand Secret, de René Barjavel []

Envoyer un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.